Poivre noir, vert, blanc, rouge : les nuances et les différences

Pour rendre vos menus exquis et savoureux, vous pouvez choisir d’y additionner des poivres pour un rendu plus succulents. En effet, les couleurs des poivres peuvent vous donner une touche particulière dans votre menu. L’addition de poivre peut vous être utile et est toutefois fortement recommandé pour améliorer votre cuisson.

Savoir différencier les types de poivres.

A priori, les poivres noirs sont connus sous sa forme moulue apportant un goût piquant sur les menus. Les différentes couleurs du poivre proviennent de la période de récolte du poivre en question. Le poivre noir est récolté de nature verte et séché au soleil sur une période bien déterminée. La fermentation de chaque grain est issue de l’action de soleil suite à la récolte. Le séchage dure à peu près 5 à 7 jours. Le poivre rouge est par ailleurs récolté mur. Le poivre est récolté dans une texture de couleur rouge orangée. Dans l’optique de garder la couleur rouge plutôt sombre, le séchage doit se faire sur une zone d’ombre. De toute évidence, les différents poivres émanent d’un savoir-faire lier à la récolte.

Tout ce qu’il faut savoir sur les poivres

Le poivre blanc est issu du poivre rouge. La différence s’obtient à partir du fait que le poivre soit plongé dans l’eau froide durant plusieurs jours. En revanche, vous pouvez apercevoir un grand nombre d’espèces de poivrier. Certains pays classifient les poivres en 2 catégories bien distincts : les vrais et les faux poivres. De façon générale, le poivre vert est récolté à 6 mois. Pour obtenir cette couleur bien définie, il est recommandé de conserver les poivres dans du sel par exemple. Pour obtenir les poivres rouges, vous devez vous assurer qu’une récolte s’est produite après 9 mois.

Existe-t-il des nuances entre les différents types de poivres

Les poivres s’achètent sous forme de grain ou sous forme moulue. Le poivre blanc est issu du poivre rouge mais suit une étape de blanchissement. Il est connu sous le nom de poivre mignonnette. Vous pouvez obtenir des couleurs blancs de différents niveaux en fonction de vos besoins. Le poivre rouge ne subit plus de transformation suite aux séchages à l’ombre. Il est plutôt piquant et dispose d’une intensité assez élevée par rapport aux autres types de poivres. Le poivre noir est surtout utilisé à la fin d’une cuisson pour savourer son goût. Pour une touche végétale, il vous est conseillé de verser un poivre vert dans vos plats.

Sel fin, gros sel, fleur de sel : quels sels cuisine-t-on pour quelles préparations ?
Tous les bienfaits du sel rose d’Himalaya