Acheter du café de torréfacteur artisanal à Paris

Café

La torréfaction est un véritable art. En effet, il ne s’agit pas seulement de broyer des grains de café. C’est une procédure complexe qui nécessite un vrai savoir-faire. Comme l’expliquent des spécialistes du secteur, une torréfaction mal maitrisée peut gâcher tout le potentiel d’un grain de café. De même, une torréfaction bien menée pourra parfaitement faire ressortir les arômes des grains de café, qui à l’état brut n’a aucune saveur.

À Paris, il existe de nombreuses enseignes qui se disent être des spécialistes de la torréfaction. Mais pour être servi par les meilleurs, il est conseillé de rendre visite à ce site spécialisé pour trouver un torréfacteur à Paris. Sinon, voici une petite sélection de torréfacteurs les mieux notés dans la capitale.

L’Arbre à Café et la Caféothèque

On va commencer par l’une des enseignes les plus populaires de la capitale : L’arbre à Café. Cet établissement a été fondé en 2009 par Hyppolyte Courty, un torréfacteur qui a longtemps cherché sa voie. En effet, il a débuté dans le monde du travail en tant que professeur, puis s’est reconverti en journaliste, agent de vignerons, agent oenotouristique avant de se tourner définitivement vers le monde du café. Un choix de carrière qui s’avèrera payant, puisque après plus de 10 ans, l’arbre à Café est devenu une véritable référence dans la capitale. Pour goûter aux grands crus de café d’Hyppolyte Courty, il faut se rendre au 10 rue du Nil.

La Caféothèque de Paris est un lieu très apprécié des amateurs de café. Et pour cause, en plus de proposer des cafés, les clients ont un large éventail de choix. L’établissement est « specialty coffee », un café des territoires. En clair, la Caféothèque propose plus d’une quinzaine de variétés de cafés provenant de diverses régions du monde entier, notamment du Guatemala et du Burundi. L’enseigne a été fondée en 2001 par Gloria Montenegro et elle se situe au 52 rue de l’Hôtel-de-Ville.

Pfaff & Cie et Brûlerie Café

Pfaff & Cie fait aussi partie des cafés les plus renommés de la capitale. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il n’a pas usurpé son titre. Son propriétaire, Joris Pfaff, a en effet remporté de nombreuses distinctions ces dernières années, dont notamment la médaille d’or du meilleur torréfacteur de France en 2014 et la médaille d’or du meilleur expresso de l’Hexagone en 2013. Il n’est donc pas étonnant de voir cet établissement être bondé à chaque pause-café. Pfaff & Cie est aussi un torréfacteur en ligne et propose aussi ses produits à la vente sur internet pour ceux qui souhaiteraient les goûter à la maison ou au bureau. Pour les commandes sur place, il faut se rendre au 40 avenue de Poissy.

Sylvain Caron est un torréfacteur expérimenté et un perfectionniste. En effet, cela fait plus de 40 ans qu’il est dans le métier. Pour lui, le mot d’ordre c’est la qualité. Chaque année, il visite ainsi diverses plantations, notamment en Amérique latine, pour chercher par lui-même les meilleures fèves pour les ramener en France, composer ses produits et les proposer dans son café : Brûlerie Caron. L’établissement se situe au 37-39 avenue de la République.

Le Café Lomi et le Café Coutume

Le Café Coutume commence aussi à faire sensation dans la capitale. Une hausse de notoriété justifiée à la vue de la qualité des cafés proposés par Tom Clarke et Antoine Nétien, le duo à la tête de l’enseigne. Dans ce café situé au 47 rue de Babylone, les amateurs pourront goûter à toute une pléthore de blends fraichement torréfiés et moulus. Fort de ce succès, le duo entend bientôt lancer leur marque à l’international. L’ouverture d’un café à Japon serait notamment à l’étude.

Une autre adresse incontournable pour les amateurs : le Café Lomi au 3ter rue Marcadet. L’établissement est dirigé par Aleaume Paturle qui, aidé de son équipe de professionnels, propose une large gamme de produits. Le Café Lomi propose également des ateliers gratuits à ses visiteurs pour les apprendre à préparer un bon café filtre.

Belleville Brûlerie et Terres de Café

Un autre duo à découvrir, celui de Thomas Lehoux et David Flynn. Les deux ont d’abord commencer par ouvrir un micro-atelier de torréfaction dans la capitale. À l’époque, l’enseigne œuvrait comme fournisseur d’une dizaine de restaurants à Paris. Le duo a depuis ouvert Belleville Brûlerie au 10 rue Pradier, un établissement ouvert au grand public chaque samedi de 11 h 30 à 17 h 30 où l’on peut déguster leurs délicieux cafés et acheter du matériel.

Goûter les produits de Terres de Café, c’est goûter au savoir-faire transmis depuis trois générations. En effet, l’établissement est dirigé par Christophe Servell, fils et petit-fils de torréfacteurs. Ce dernier souhaite que tout le monde puisse goûter à son café familial, c’est pourquoi il ne les facture qu’à 1,40 euro. La Terres de Café se situe au 67 avenue de la Bourdonnais, mais le public peut aussi goûter les cafés de Christophe chez des restaurateurs de la capitale dont il est le fournisseur.

Comment choisir la bonne solution café pour son entreprise ?
Comment choisir sa machine à café à grain ?